Show simple item record

AuthorBeaudoin Nadeau, Martin
AuthorHénault-Ethier, Louise
AuthorRony, Félix Junior
AuthorMichel, Guypsy
AuthorMonette, Marcel
Date Accessioned2019-05-03T19:57:25Z
Date Available2019-05-03T19:57:25Z
Date of Issue2018
Identifier (URI)http://hdl.handle.net/123456789/274
AbstractSelon l’Institut mondial des ressources, 56 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en Amérique latine proviennent de la déforestation, de la dégradation et du changement d’affectation des terres. En Haïti, près de 98 % du territoire a été déboisé en un peu plus de deux siècles d’exploitation non durable, ce qui a causé une désertification graduelle du pays caractérisée par de graves problèmes d’érosion et de dégradation des terres. Les forêts et les agroforêts jouent un rôle majeur dans la résilience des écosystèmes et de leurs communautés face aux chocs naturels, économiques et aux changements climatiques en plus d’agir comme d’importants puits de carbone. Par conséquent, la restauration de ces écosystèmes est d’une importance capitale en Haïti pour lutter efficacement contre les changements climatiques et leurs conséquences sociales, économiques et géopolitiques (migration régionale). De plus, environ 65 % des déchets produits dans ce pays sont d’origine organique. L’enfouissement de ces déchets, en condition anaérobie, provoque l’émission de quantités considérables de méthane, un GES environ 21 fois plus puissant que le dioxyde de carbone en potentiel de réchauffement global (PRG). La valorisation de ces déchets par le compostage permet d’éviter la production de méthane et de créer des occasions économiques en plus de produire une matière fertilisante intéressante à valoriser. Cet article aborde : 1) les forêts, les agroforêts et leurs impacts sur le climat et l’environnement ; 2) l’importance de la restauration des terres dégradées en Haïti pour l’adaptation aux changements climatiques tant pour la sécurité alimentaire que pour la mitigation des désastres naturels ; 3) l’écologie industrielle, l’économie circulaire et une gestion améliorée des déchets organiques pour réduire les émissions de GES ; 4) le potentiel de valorisation des déchets organiques comme amendement pour revitaliser et augmenter la productivité des sols dégradés ; 5) le développement d’une économie verte à travers la restauration des paysages forestiers et agroforestiers productifs et durables : contraintes et possibilités ; 6) les risques et l’importance de les gérer efficacement pour la réussite à court, à moyen et à long terme des projets de restauration ;et 7) les implications de l’Accord de Paris pour augmenter l’obtention de financement multilatéral lié à la lutte aux changements climatiques en Haïti, favorisant ainsi une meilleure justice climatique.
dc.description.sponsorshipViridis Terra Innovations, Sainte-Marie (QC), Canada, CECI, Port-au-Prince, Haïti, CECI, Montréal (QC), Canada
Languagefr
PublisherLes Presses Internationales GRAHN-Monde
dc.relation.ispartofseriesHaiti Perspectives;Vol. 6 No. 4 - pages 33 - 42
TitleRestauration des paysages forestiers et agroforestiers jumelée à la valorisation des déchets organiques en Haïti pour le développement durable d’une économie verte résiliente aux changements climatiques
TypeArticle


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record